Rentrée des classes, même à l'hôpital

Rendez-vous de la Santé

Poursuivre sa scolarité même à l’hôpital est un droit reconnu pour tout enfant et adolescent qui le désire.
Au CHRU de Nancy, l’Ecole des Enfants Hospitalisés, AISCObam (AIde SCOlaire Bénévole aux Adolescents Malades) et l’APSEM (Association pour la promotion du sport chez l’enfant malade), agissent en étroite collaboration avec les professionnels hospitaliers et les autres associations qui interviennent auprès des jeunes patients.

EN BREF

  • scolarité des enfants
  • scolarité des adolescents
  • activités sportives

SCOLARITE DES ENFANTS

4 enseignants spécialisés (nommés par l’Inspection Académique dans le cadre d’une convention avec le CHRU) dispensent des cours dans toutes les matières (en privilégiant les fondamentales) à environ 250 enfants chaque année âgés de 5 à 11 ans et aux enfants scolarisés dans des établissements spécialisés.
Objectifs : assurer la continuité des acquisitions scolaires de l’enfant en lien avec son établissement d’origine, construire un projet de vie, l’accompagner vers la guérison et le retour dans son école.
L’enseignement se fait principalement au chevet et la durée s’adapte à l’âge de l’enfant, sa fatigabilité, son rythme, en tenant compte des impératifs liés à son état de santé.
Les cours sont proposés, après avis médical, à tout enfant hospitalisé pour plus de 72 heures.

  • En néphrologie, les enfants dialysés présents plusieurs jours par semaine et tout au long de l’année effectuent leur année scolaire en alternance entre l’école d’origine et l’Ecole des Enfants Hospitalisés.
  • En oncologie, hématologie et transplantations médullaires, les hospitalisations longues des patients nécessitent un suivi régulier sur la durée avec des outils spécifiques : ordinateurs, matériel décontaminable, documents plastifiés car les livres de l’école d’origine sont interdits.
  • En soins palliatifs, les enseignants interviennent auprès de l’enfant aussi longtemps qu’il le souhaite, en accord avec la famille et l’équipe médicale.

Chaque année un projet collectif permettant de conserver la cohésion des enseignants et les relations entre les enfants est retenu. Exploité tout au long de l’année avec les enfants en long séjour, il aboutit à une exposition des productions des enfants dans différents domaines.

 

SCOLARITÉ DES ADOS

AISCObam (AIde SCOlaire Bénévole aux Adolescents Malades) est l’association qui dispense des cours aux adolescents hospitalisés au CHRU de Nancy. De la 6ème à la Terminale (toutes filières confondues), ils poursuivent leurs études grâce à ces cours individuels dispensés à leur chevet par des professeurs qui les conduisent même jusqu’aux examens - brevet, baccalauréat – passés à l’hôpital.

Le suivi de chaque élève s’effectue en liaison avec son établissement scolaire, ses professeurs, sa famille et l’équipe médicale. Des professeurs détachés à mi-temps assurent les cours de lettres, mathématiques et anglais, tandis que des assistants d’éducation développent des activités informatiques complémentaires ; afin de répondre rapidement aux différentes demandes spécifiques et ponctuelles (cours d’espagnol par exemple), l’association recherche tout au long de l’année des professeurs bénévoles.  

En tant qu’association loi 1901, AISCObam passe une convention avec le Rectorat de l’Académie Nancy-Metz, le CHRU de Nancy, le Centre Psychothérapique de Nancy et l’Institut de Cancérologie de Lorraine Alexis Vautrin, pour mener ses actions.
Point fort de l’association : l’articulation qui la lie au SAPAD (Service d’Assistance Pédagogique A Domicile – dépendant de l’Inspection académique de Meurthe-et-Moselle), permettant d’éviter toute rupture de suivi entre la fin de l’hospitalisation d’un adolescent et la période de convalescence à son domicile.

 

ACTIVITÉS SPORTIVES

Grâce à une démarche approuvée et validée par l’équipe médicale de l’hôpital d’enfants, l’APSEM (Association pour la Promotion du Sport chez l’Enfant Malade) propose aux jeunes patients des activités sportives et ludiques tenant compte de leurs conditions physique et d’hospitalisation.
 

Les séances d’Activités Physiques Adaptées (APA) s’organisent dès l’âge de 14 mois (éveil moteur, stimulation ludique motrice) et jusqu’à 18 ans. Elles sont adaptées de manière raisonnable, régulière (environ 3 jours par semaine), raisonnée (en planifiant une démarche progressive et personnalisée), ludique et relationnelle (en favorisant la rencontre entre enfants). L’APSEM organise des spectacles, des animations et des sorties extérieures auprès de sportifs de haut niveau par exemple, et contribue à la formation des futurs professionnels d’éducation physique avec notamment la Faculté de Sport de Nancy.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Pour en savoir plus :

http://aiscobam.fr/

http://www.apsem.fr/

Publier un commentaire

Besoin d'aide ?

N'hésitez pas à prendre contact avec un conseiller Acoris Mutuelles :