LA SANTÉ 3.0 : TÉLÉMÉDECINE ET SANTÉ EN LIGNE

Rendez-vous de la Santé

Le domaine de la santé passe lui aussi au numérique pour permettre à chacun de consulter un spécialiste. Une lutte contre les déserts médicaux, ces zones sous-médicalisées essentiellement concentrées en zones rurales.

EN BREF

  • des experts de la santé en ligne
  • une pratique en développement
  • déjà 300 activités de télémédecine

Les déserts médicaux, ces espaces mal desservis par les services de médecine, sont nombreux. Ce sont ainsi pas moins de 5 millions de français en zone rurale qui n’ont pas accès aux soins de premier recours. Face à ce phénomène préoccupant, le développement de la télémédecine fait naître bien des espoirs. En effet, la révolution numérique touche tous les domaines, et la santé n’est pas épargnée : des services de médecins en ligne et applications de santé connectée voient le jour.

 

Santé 3.0 et accès aux soins

La télémédecine, santé en ligne

Aussi appelée « e-santé », la télémédecine comprend l’ensemble des pratiques médicales permettant la prise en charge des patients grâce aux nouvelles technologies de communication (Internet, téléphone). On pourrait ainsi joindre un médecin en ligne à tout moment et obtenir un diagnostic voire une prescription sur ordonnance électronique au terme d’une visioconférence.

Le projet de la télémédecine à grande échelle est prometteur : il faciliterait l’échange d’informations médicales, rendrait les soins accessibles, et ne nécessiterait plus de déplacements, une grande avancée notamment pour les personnes âgées. Des interventions rapides qui éviteraient les regroupements de personnes malades en salle d’attente. Ce développement de la e-santé pourrait ramener une part de la population qui jusque-là pratiquait l’automédication à suivre les conseils d’un professionnel plutôt que ceux trouvés sur un forum.
 

Les différents composants de la télémédecine

La télémédecine englobe en France cinq types d’actes médicaux :

  • La téléconsultation permet à un médecin, en ligne, de donner à distance une consultation à un patient qui peut être accompagné d’un autre professionnel de la santé. C’est le médecin à distance qui pose le diagnostic après avoir reçu les informations nécessaires.
  • La télésurveillance médicale permet à un médecin d’interpréter à distance des données recueillies sur le lieu de vie d’un patient se situant à domicile ou en structure médico-sociale.
  • La téléassistance : un médecin assiste à distance un confrère et l’assiste durant une intervention.
  • La télé expertise permet à un professionnel médical de solliciter l’avis d’un ou de plusieurs confrères experts médicaux à partir d’éléments du dossier médical d’un patient
  • La réponse médicale apportée dans le cadre de la régulation médicale lors des appels passés par exemple auprès du SAMU est considérée elle aussi comme un type de télémédecine
     

La télémédecine : pour quand ?

Ce nouveau mode de fonctionnement qu’est l’e-santé a déjà fait ses preuves en Suisse ou au Danemark, où la télémédecine rencontre un vif engouement. Notez toutefois que seule la téléconsultation médicale est parfois prise en charge, sauf coût de la communication téléphonique. Avant de rentrer dans les mœurs en France, et même si la santé connectée a réalisé de nettes avancée, des dispositifs adéquats doivent être mis en place pour garantir la confidentialité des données et l’accessibilité de ce service. À ce jour, près de 300 activités de télémédecine sont dénombrées sur l’ensemble du territoire.

 

Publier un commentaire

Besoin d'aide ?

N'hésitez pas à prendre contact avec un conseiller Acoris Mutuelles :