Journée Mondiale du diabète, le 14 novembre

Rendez-vous de la Santé

Peut on  vivre normalement avec le diabète ?
C’est possible, à condition de  respecter certaines consignes.  
En résumé : une bonne hygiène de vie est primordiale.
Trois grands principes sont à suivre : réduire son poids, s’alimenter correctement et bouger tous les jours.

EN BREF

  • surveiller son poids
  • suivre de bonnes habitudes alimentaires
  • avoir une activité physique régulière

LE POIDS

En cas de diabète, il est indispensable de surveiller son poids. Le diabète de type 2 génère souvent un excès pondéral. La prise en charge démarrera par une perte de kilos. Le régime ne doit pas être trop restrictif. Pour obtenir de bons résultats à long terme, il faut adopter de nouvelles habitudes alimentaires. Un médecin, un nutritionniste, un diététicien sont de précieux soutiens pour atteindre de bons résultats. Les objectifs fixés doivent être réalistes. Eliminer un nombre élevé de kilos en peu de temps peut s’avérer dangereux pour la santé. Le poids atteint dans ces conditions peut difficilement perdurer sur le long terme. La perte doit être progressive. En supprimant l’apport trop élevé de graisses que l’on trouve notamment dans les fromages, la charcuterie, les boissons sucrées et l’alcool, en diminuant son apport calorique quotidien, chacun pourra  donner à son corps les bonnes orientations pour le rééquilibrer progressivement.
 

L’ALIMENTATION : Des habitudes alimentaires saines à suivre tout au long de sa vie

Nos conseils                                                                                                                       

  • Trois repas par jour sont recommandés.                                               
  • Les glucides (pain, pâtes, riz, féculents) doivent représenter environ la moitié de la ration en calories au quotidien.                                                                                                                                            
  • Les fibres surtout celles des fruits et des légumes verts sont à privilégier et à consommer à tous les repas
  • Le poisson est à privilégier                                                                                                                         
  • La cuisine  doit se faire avec des matières grasses d’origine végétales mais à utiliser avec modération 
  • L’idéal étant de privilégier les cuissons sans graisse                                                                     
  • Les glucides avec un indice glycémique bas comme les fruits, les pâtes, les haricots blancs…sont conseillés

A éviter          

  • Le grignotage entre les repas                                                                                                                  
  • La consommation de graisse excessive                                                                                       
  • Les graisses d’origines animales  et les aliments comme les fritures, les glaces, les pâtisseries …       
  • La combinaison d’ aliments gras au cours d’un même repas comme la viande et le fromage.                                        
  • Les boissons sucrées au saccharose sauf en cas d’hypoglycémie.                                                          
  • L’alcool est à restreindre impérativement !

 

L’ACTIVITÉ PHYSIQUE           

Il est primordial d’avoir une activité physique régulière. Cela permet de diminuer le taux de sucre dans le sang, la glycémie et également les concentrations de graisses, les triglycérides notamment. Le corps médical recommande 30 à 60 minutes, deux à trois fois par semaine. Plus simplement certains conseils sont à suivre : laisser sa voiture et privilégier la marche pour aller travailler ou faire ses courses, opter pour l’escalier au lieu de l’ascenseur, jardiner plus longtemps ou plus souvent …

LE DIABETE ET LES JEUNES

Les diabètes de type 1 et 2 peuvent tous deux se manifester chez les enfants et les adolescents mais c’est le diabète de type 1 qui est le plus courant.

Le diagnostic a des effets psychologiques sur l’ensemble de la famille. Le plus difficile étant d’accepter le caractère chronique et définitif de la maladie.

Parents et enfants vont vivre la situation avec des angoisses et des interrogations  totalement différentes. Le dialogue est nécessaire et parents/enfants pourront compter sur l’écoute attentive et le soutien de l’équipe de diabétologie pédiatrique.. Si les grands principes à suivre sont les mêmes pour les adultes et les enfants,  le diabète des enfants et des adolescents a néanmoins ses particularités.

Les besoins d’un enfant atteint de diabète évoluent avec le temps.

L’adolescence est une période à surveiller particulièrement . Etre diabétique à 14/15 ans n’est pas facile à accepter. Parfois l’ado à tendance à nier sa maladie, ou de masquer tout ce qui pourrait la révéler. Un diagnostic précoce de la maladie, un  traitement adapté permet de garder une bonne santé pendant l’enfance et d’éviter l’apparition de complications dans la vie d’adulte.

Une bonne  prise en charge éducative est primordiale et à adapter en fonction de l’âge. Ce travail d’apprentissage, à l’autosurveillance et à l’autotraitement se fera progressivement .

SOPHIA : LE SERVICE D’ACCOMPAGNEMENT GRATUIT de l'Assurance Maladie

Sa mission ? Aider les personnes concernées à mieux connaître leur maladie et à adapter leurs habitudes afin d’améliorer leur qualité de vie et de réduire les risques de complications.

En relais des recommandations du médecin traitant, SOPHIA  propose un soutien, des informations et des conseils personnalisés, adaptés à la situation et aux besoins de chacun. . Ce service est sans conséquence sur les remboursements. L’inscription est sans engagement : chaque adhérent est libre de le quitter quand il le souhaite sur simple demande.
  
Vous pouvez disposer de ce service si :

  • Vous bénéficiez du régime général de l’Assurance Maladie et êtes pris en charge en ALD (Affection de Longue Durée) pour le diabète ou une autre maladie.
  • Vous avez plus de 18 ans.
  • Vous bénéficiez d’au moins trois prescriptions par an de médicaments pour traiter votre diabète.
  • Vous avez un médecin traitant.

Pour vous inscrire : si vous pouvez bénéficier du service SOPHIA, l'Assurance Maladie vous contactera par courrier pour vous inviter à vous inscrire.

Publier un commentaire

Besoin d'aide ?

N'hésitez pas à prendre contact avec un conseiller Acoris Mutuelles :