Auto-médication prudence !

Rendez-vous de la Santé

Tous les petits désagréments physiques ne requièrent pas une consultation médicale.
Certains ont recours à l'automédication pour soulager des symptômes simples.
Pourtant, elle peut être dangereuse (achat sur Internet, utilisation d'un ancien médicament toujours présent dans l'armoire à pharmacie).
Les effets non mesurés des anxiolytiques, des antibiotiques, des anti-inflammatoires ne sont pas anodins.
La pratique n'est pas sans risque.

EN BREF

  • soigner des pathologies sans avis médical préalable
  • faire face à des symptômes courants sur une période limitée
  • utiliser avec précaution les médicaments délivrés sans ordonnance

Lorsqu'une personne utilise un ou plusieurs médicaments dispensés en pharmacie mais non prescrits par un médecin, elle fait de l'automédication. L'automédication consiste à soigner des pathologies en utilisant des médicaments dûment autorisés, sans avis médical préalable, mais avec le conseil du pharmacien. Les médicaments d'automédication sont disponibles sans ordonnance pour des pathologies bénignes et simples à diagnostiquer. Les médicaments en libre accès sont dits de médication officinale. Ils permettent de faire face à des symptômes courants sur une période limitée (les douleurs légères à modérées, la fièvre, le rhume, les maux de gorge ...). Ces produits sont inscrits sur une liste établie par l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament, établissement public placé sous la tutelle du ministère chargé de la santé. Il faut savoir que l'automédication ne remplace pas une consultation.

L'utilisation de médicaments sans ordonnance reste une pratique à risque en cas notamment de lien inadapté entre produit et pathologie, de mauvais dosage, d'interaction entre diverses substances actives. Tous les médicaments, même ceux délivrés sans ordonnance, sont à utiliser avec précaution. Si vous êtes enceinte, si vous allaitez, si vous êtes allergique, si vous prenez d'autres médicaments, si vous êtes déjà traité pour une affection de longue durée, si vous souhaitez soigner des enfants ou des nourrissons, une grande prudence est de rigueur.

Demandez toujours conseil à votre pharmacien et signalez-lui tout traitement déjà en cours. Avant d'utiliser tout produit, il est recommandé de lire la notice et de garder la boite. La posologie est à respecter impérativement. En cas de surdosage, il y a danger. Ne dépassez pas la durée préconisée et veillez à suivre les conditions de conservation. Ne réutilisez jamais des médicaments prescrits sur une ancienne ordonnance. Pensez à ne pas laisser les médicaments à la portée des enfants, rangez les en hauteur. Vérifiez régulièrement les dates de péremption des produits qui se trouvent dans votre armoire à pharmacie, conservez tous les conditionnements pour disposer des dates limite de validité et de la notice. Stockez correctement vos médicaments. Ils doivent être placés à l'abri de la chaleur, de la lumière et de l'humidité.

Publier un commentaire

Besoin d'aide ?

N'hésitez pas à prendre contact avec un conseiller Acoris Mutuelles :